La laïcité, rien que la laïcité!

Les intégristes de toutes obédiences poursuivent leur combat contre l’universalisme et pour le maintien de leur domination en cherchant au nom d’un anti racisme usurpé à trouver des alliés de poids tant au niveau national qu’au niveau international.
Dans cette œuvre maîtresse, Caroline Fourest, montre comment les forces obscurantistes et les états théocratiques réussissent à tisser leur toile et à remettre en cause les textes fondamentaux comme la déclaration universelle des droits de l’homme.
Comme hier Goebbels avec sa formule devenue célèbre « Charbonnier est maîtres chez soi », les différents états membres de l’OCI ( Organisation de la Conférence islamiste) qui représentent 57 pays font de même aujourd’hui…Ils réussissent en plus à obtenir le soutien de Cuba et de la Chine et à manipuler le Conseil des droits de l’homme qui le 27 mars 2008 adopte une résolution contre la « diffamation des religions »!
Ceux qui sont les plus inquiets devant l’évolution inquiétante des institutions de l’ONU sont les démocrates des pays musulmans qui savent que les lois anti-blasphèmes sont là non seulement pour les faire taire mais aussi et surtout pour légitimer les persécutions religieuses.
En France même, au nom d’un raccourci saisissant qui voudrait que les ennemis de nos ennemis soient nos amis, certains militants tiers mondistes en arrivent à « railler l’ordre moral catholique au nom du progrès, mais à soutenir l’intégrisme musulman au nom du respect des cultures ou de la résistance à l’occident. »
Toutes ces alliances contre nature renforcent le communautarisme régressif et désespèrent celles et ceux qui croient trouver en France une protection et des droits.
L’auteure de ce livre montre en s’appuyant sur une étude sérieuse et documentée des politiques menées dans différents pays comme le Canada ou la Grande Bretagne que les accommodements envoient un signal régressif .
Les propos rapportés d’une femme d’origine algérienne qui intervenait sur une radio dévoilent clairement les conséquences subies par la population issue de l’immigration lorsque des politiques démagogiques sont mises en place:
« Si tous les quartiers populaires se mettent à adopter des créneaux non mixtes, ma fille se fera traiter de « mauvaise musulmane » si elle continue d’aller à la piscine pendant les horaires mixtes ».
L’auteure explique non avec des slogans mais avec une argumentation solide que seule, la laïcité peut permettre le vivre ensemble.
Les principes ont un sens et ne doivent pas être détournés ou galvaudés : la laïcité ce n’est ni l’antireligieux, ni non plus la tolérance de pratiques moyenâgeuses ou rétrogrades au nom d’une différentiation culturelle.
Il faut mettre en place des politiques qui rassemblent dans le cadre d’un universalisme s’appuyant sur le respect des droits de l’homme et refusant la division.
« Cette prise de conscience est en marche »
Il faut et l’auteure le rappelle avec force « continuer à être antiraciste sans renoncer à l’esprit critique » et refuser énergiquement de tolérer l’intolérable.

Jean-François CHALOT

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s